DÉCALCIFICATION


DÉCALCIFICATION
DÉCALCIFICATION

DÉCALCIFICATION

Ce terme imprécis et très souvent «galvaudé» désigne une diminution de la minéralisation osseuse. On ne l’emploie guère dans le langage médical, car il est trop général, alors que tous les efforts tendent à préciser la nature et la cause des «décalcifications du squelette». Pour plus de clarté, on distinguera les décalcifications en formes généralisées, qui évoquent des maladies diffuses, métaboliques ou tumorales, des formes localisées où interviennent plutôt des facteurs locaux.

Les décalcifications généralisées sont d’origine métabolique ou tumorale.

Parmi les premières, on distingue:

L’ostéoporose , qui correspond à un ralentissement de la formation osseuse concernant chacun d’entre nous au cours de la vie, pour aboutir à une perte osseuse parfois importante appelée ostéoporose de la sénescence. Des facteurs aggravants interviennent: la ménopause, qui fait que les femmes, à âge égal, sont plus « décalcifiées» que les hommes, l’ovariectomie non corrigée, les hypersécrétions cortico-surrénaliennes (maladie de Cushing) ou les traitements cortisoniques, l’hyperthyroïdie, l’immobilisation prolongée, etc. L’ostéoporose peut être prévenue par les traitements hormonaux et traitée par le fluor, le calcium et la vitamine D.

L’ostéomalacie , qui est une maladie osseuse liée à une impossibilité de calcification de la trame protéique par manque des éléments minéraux constitutifs de l’os: calcium ou phosphore. Plus rare que l’ostéoporose, l’ostéomalacie est une maladie de carence due à une malabsorption du calcium (dans laquelle l’hypovitaminose D intervient), à une perte rénale du phosphore ou exceptionnellement à une inhibition du dépôt des cristaux sur l’os par l’aluminium ou le fer.

L’hyperparathyroïdie , due à une hypersécrétion de parathormone, s’accompagne d’une hypercalcémie et, lorsqu’elle évolue longtemps, tend à déminéraliser le squelette par excès d’ostéoclastose. Le traitement consiste à enlever l’adénome parathyroïdien responsable de la grande majorité de ces états.

En ce qui concerne les secondes, à savoir les ostéopathies tumorales , elles constituent un groupe très différent: il s’agit soit de métastases ostéolytiques diffuses, comme en réalise le cancer du sein, soit de rares formes «décalcifiantes diffuses» du myélome, qui semblent mettre en jeu des intermédiaires chimiques de l’ostéolyse, comme les osteoclast activating factors .

Les décalcifications localisées appartiennent à la pathologie tumorale ou à des altérations de la vascularisation osseuse.

Les ostéopathies tumorales sont ici représentées par les métastases ostéolytiques de grand volume (sein, rein) qui sont rarement dépistées de nos jours à ce stade tardif.

Les dysfonctionnements vasculaires de l’os sont avant tout les «algo-dystrophies réflexes» qui peuvent toucher tout un membre à la suite d’un traumatisme ou d’une neuropathie. La Calcitonine semble un des meilleurs traitements disponibles.

Enfin, insistons sur l’abus fréquent du terme de «décalcification » dû à des interprétations trop rapides de clichés radiologiques et à qui on prête trop souvent des douleurs et des signes neuro-psychiques de tout autre nature.

décalcification [ dekalsifikasjɔ̃ ] n. f.
• 1873; de décalcifier
Diminution de la quantité de calcium (d'un tissu, d'un organe, d'un organisme). Absolt Décalcification osseuse. Faire de la décalcification.

décalcification nom féminin Diminution importante de la teneur en calcium de l'organisme, particulièrement dans les os et les dents. Dissolution de la fraction calcaire d'une roche ou d'un sol sous l'action des eaux de ruissellement et/ou d'infiltration. (Liée à une transformation du carbonate de calcium insoluble en bicarbonate de calcium soluble et entraîné par les eaux, la décalcification correspond à un appauvrissement du sol en ions calcium.) ● décalcification (expressions) nom féminin Argile de décalcification, argile résiduelle restant sur place après lessivage du calcaire.

décalcification
n. f. MED Diminution du calcium de l'organisme provoquant une fragilité osseuse, localisée ou diffuse.

⇒DÉCALCIFICATION, subst. fém.
A.— PATHOL. Perte ou diminution de la quantité de calcium nécessaire au bon fonctionnement de l'organisme. Une décalcification osseuse intense (QUILLET Méd. 1965, p. 478).
B.— MINÉR. Élimination naturelle ou provoquée du calcaire de certains minéraux ou de certaines roches.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. du XXe siècle.
Prononc. :[]. Étymol. et Hist. 1911, mars (Lar. mens.). Dér. de décalcifier; suff. -(at)ion. Fréq. abs. littér. :5. Bbg. Ac. FR. Dict. de l'Ac. Banque Mots. 1973, n° 5, p. 99.

décalcification [dekalsifikɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1873; de décalcifier.
1 Mod. et cour. Diminution de la quantité de calcium (d'un tissu, d'un organe, d'un organisme). || Décalcification des os ou décalcification osseuse. || Faire de la décalcification.
1 Et encore, si vous voyiez les fractures du bassin, poursuivit Don Santiago. C'est curieux, ses os ont la friabilité du verre, il fait une décalcification comme j'en ai vu rarement, il tombe en miettes. Il a quarante-neuf ans, n'est-ce pas ?
Joseph Peyré, Sang et Lumières, 1892, éd. L. de poche, p. 219.
2 Elle a maigri, elle a mauvaise mine. L'autre jour, elle a eu un saignement de gencives. Je crois qu'elle se décalcifie.
— Non ?
Martial n'avait jamais pensé à cet effet de l'amour malheureux : la décalcification !
Jean-Louis Curtis, le Roseau pensant, p. 315.
2 Géol., minér. Diminution de la proportion de calcaire (d'une roche).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Decalcification — De*cal ci*fi*ca tion, n. The removal of calcareous matter. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • decalcification —    Removal by solution of the calcium carbonate constituents from a rock or sediment, leaving a residuum of noncalcareous material [9, 21].    Synonyms: (French.) décalcification; (German.) Lösungsrückstand ( Entkalkung); (Greek.) exasvestoses;… …   Lexicon of Cave and Karst Terminology

  • decalcification — noun loss of calcium from bones or teeth • Derivationally related forms: ↑decalcify • Hypernyms: ↑chemical process, ↑chemical change, ↑chemical action * * * (|)dē+ noun Etymology …   Useful english dictionary

  • decalcification — noun Date: 1859 the removal or loss of calcium or calcium compounds (as from bones or soil) • decalcify transitive verb …   New Collegiate Dictionary

  • decalcification — the absorption of calcium from bone, making the skeleton fragile, e.g. unbuffered formalin can become acidic and decalcify bone …   Dictionary of ichthyology

  • decalcification — n. [L. de, away from; calcarius, of lime; ficare, to make] Loss of calcium salts from living tissues; removing calcium salts from tissues with acids …   Dictionary of invertebrate zoology

  • decalcification — /dee kal seuh fi kay sheuhn/, n. 1. the act or process of decalcifying. 2. the loss of calcium or calcium compounds, as from bone or soil. [1855 60; DECALCI(FY) + FICATION] * * * …   Universalium

  • decalcification — noun The loss of calcium either from the soil or from teeth or bones …   Wiktionary

  • decalcification — 1. Removal of lime or calcium salts, chiefly tricalcium phosphate, from bones and teeth, either in vitro or in vivo as a result of a pathologic process. 2. Precipitation of calcium from blood as by oxalate or fluoride, or the …   Medical dictionary

  • decalcification — n. removal of lime, removal of calcium; (Dentistry) loss of calcium from teeth …   English contemporary dictionary


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.